Quel est le meilleur régime de garde en cas de divorce ?

( Mis à jour le 9 juillet 2019)

Après la séparation, l’une des questions les plus importantes à réglementer est la prise en charge des enfants ordinaires. Étant donné que nous ne voulons que le meilleur pour les jeunes talents, l’intérêt supérieur des enfants doit toujours être une priorité absolue dans la réglementation des soins complémentaires. Découvrez comment la garde est gérée en Autriche après un divorce, quelles choses vous devez considérer en tant que parent après un divorce, et ce qui est dû à un parent s’il est soudainement un parent célibataire

A lire aussi : Quel est le meilleur jour pour alterner la garde ?

garde

Selon la législation autrichienne, il est particulièrement important que les deux parents aient la possibilité de rester en contact avec leurs enfants. Cela s’applique indépendamment de la manière dont les enfants communs seront pris en charge à l’avenir en cas de séparation, qu’il s’agisse d’une éducation conjointe dans laquelle les deux parents participent également à la prise en charge de l’enfant. ou l’enfant n’est pris en charge que par l’un des parents. Souvent, il y a un préjudice qu’après la séparation d’un parent pour ces raisons ou ces raisons, le contact avec leurs propres enfants est refusé. En fait, il y a un intérêt juridique à ce que les enfants entretiennent de bonnes relations avec les deux parents. Ils ont le droit fondamental de s’occuper de leur propre enfant.

Trouvez votre avocat en divorce approprié !

  • M.
  • Mme

Connaissance des langues étrangères

A lire aussi : Qui paie le congé parental au Luxembourg ?

  • Anglais
  • Hongrois
  • Serbo-Croate
  • Bosniaque
  • Italien
  • Russe
  • Turc
  • class=”more”>
  • Albanais
  • français

  • bulgare
  • polonais
  • macédonien
  • espagnol
  • portugais
  • persan
  • farsi
  • Roumain

Médiateur

  • plus
  • formé ?

    • ouais
    • AVOCATS TROUVER DES AVOCATS Vous préférez un homme ou une femme ?

    AVOCATS TROUVER DES AVOCATS garde exclusive

    Bien qu’il soit idéal qu’après la séparation, la garde commune des enfants pour les deux parents demeure, il y a encore des cas où l’un des parents se voit accorder la garde exclusive. Cela peut être fait par consensus, par exemple, parce qu’un parent ne se sent pas en mesure d’accepter la garde d’exercer son enfant. Dans des cas particulièrement regrettables, l’un des parents peut être en mesure de nuire au bien-être de l’enfant en raison de diverses circonstances. Les causes de cela peuvent être, par exemple :

    • Maladie mentale
    • Abus sexuel à l’égard de l’enfant
    • Violence contre l’enfant ou un autre membre de la famille
    • Alcoolisme
    • Manque de parentabilité
    • Déficience intellectuelle
    • Conflits particulièrement graves dans le partenariat qui affectent le bien-être de l’enfant
    • risque d’enlèvement
    • Mauvaise performance et négligence des obligations de garde
    • Négligence de la pension alimentaire

    La garde exclusive peut être convenue dans le cadre de la séparation. Un parent peut également demander la garde exclusive à une date ultérieure, par exemple s’il s’avère que l’autre les tuteurs ne sont pas en mesure de s’occuper pleinement de leurs enfants. Quoi qu’il en soit, les deux parents devraient avoir un droit de contact avec l’enfant.

    Droit de contact

    Par « loi sur les contacts », on entend le droit des parents d’avoir des contacts avec leur propre enfant. La possibilité de voir son enfant et d’interagir avec lui est indépendante du fait qu’il existe une garde conjointe, dans laquelle les deux parents prennent soin de leur enfant de manière égale ou, dans le cas de la garde exclusive, du parent dont l’enfant n’a pas la garde. De quelle manière et dans quelle mesure l’enfant est traité, le plus souvent il est nécessaire de décider par la famille elle-même. Toutefois, en cas de désaccord, le tribunal peut, dans certains cas, déterminer le moment où le parent concerné rencontre l’enfant. Il convient de garder à l’esprit que la personne est aussi dans la vie quotidienne et l’éducation de l’enfant, et ce ne devrait pas être seulement des activités de loisirs. Cela peut ressembler à prendre soin de tes devoirs. En outre, le parent qui n’a pas été chargé de la pleine prise en charge des jeunes talents a un soi-disant droit de représentation. Cela signifie qu’il peut s’occuper des problèmes quotidiens dans la vie de l’enfant et est responsable de ses soins et de ses soins s’il est sous sa garde. La loi sur les contacts ne peut être restreinte que si un parent est en danger pour l’intérêt supérieur de l’enfant.

    Votre ex-partenaire refuse de s’occuper des enfants ensemble ? Vous trouverez ici plus d’informations sur la loi sur les visites

    Garde commune

    Si vous avez des enfants, les deux parents sont également responsables de la prise en charge et de l’éducation des enfants ensemble. Ils sont tenus de payer une pension alimentaire aux enfants, en utilisant fait la distinction entre l’entretien financier et l’entretien naturel. Ce dernier est principalement destiné à fournir aux enfants de la nourriture, des vêtements, du matériel éducatif, etc. Les parents doivent veiller au bien-être de l’enfant.

    Réglementation juridique de la garde des enfants après le divorce

    En cas de divorce, les parents doivent s’entendre sur la façon de continuer à gérer l’éducation et les soins de leurs enfants communs à l’avenir. Ce faisant, ils ont la possibilité de concevoir les devoirs parentaux de manière individuelle, de la même manière que cela est optimal pour les deux. Ce n’est qu’alors que le tribunal intervient si les parents ne s’entendent pas sur la façon de s’acquitter des obligations de garde. Dans ce cas, le juge compétent, après avoir consulté les intéressés et tenu compte également des besoins de l’enfant, établit un régime provisoire de garde de six mois. Cela détermine dans lequel ménage l’enfant vivra à l’avenir et comment la loi sur les contacts est traitée. Les facteurs suivants jouent un rôle à cet égard :

    Si le lieu de résidence où l’enfant a résidé jusqu’à présent continue d’exister, la question se pose de savoir quel parent continuera d’y résider. Qui des parents a plus de temps pour prendre soin des enfants ensemble ? Avec qui l’enfant préférerait-il vivre ? De quand un enfant peut-il décider où il veut vivre ?

    Si l’enfant a 14 ans ou plus, alors il peut décider lui-même avec qui il vivra à l’avenir et le tribunal ne sera pas en mesure de l’influencer. Après le délai de six mois, il sera alors déterminé si le régime précédent de prise en charge de l’enfant continuera d’exister de cette manière ou si des changements seront apportés. La décision n’est en aucun cas définitive, car si les circonstances de la vie changent de manière à nuire à l’intérêt supérieur de l’enfant, elle peut à tout moment modifier la précédente des circonstances précédentes. les circonstances sont demandées.

    Vous êtes en contact avec votre futur ex-partenaire ? Apprenez ce qu’il faut considérer lors d’un divorce litigieux.

    Trouvez votre avocat en divorce approprié !

    • M.
    • Mme

    Connaissance des langues étrangères

    • Anglais
    • Hongrois
    • Serbo-Croate
    • Bosniaque
    • Italien
    • Russe
    • Turc
    • Français
    • Bulgare
    • Albanais
    • Polonais

    • macédonien
    • espagnol
    • Portugais
    • Persan
    • farsi
    • roumain
    • slovène
    • plus

    formé médiateur ?

    • ouais
    • AVOCATS TROUVER DES AVOCATS Vous préférez un homme ou une femme ?

    AVOCATS TROUVER DES AVOCATS Garde partagée

    Après la séparation, dans une grande partie des cas, les parents décident de demander la garde partagée des enfants ensemble. Le maintien des soins relève de la responsabilité des parents, de sorte que les enfants vivent la plupart du temps avec un parent, l’autre ayant une loi sur les contacts discret et que les deux parents aient les mêmes droits et obligations envers l’enfant, sauf convention contraire. Dans certains cas, il est également traité de manière à ce que les enfants prennent des parts égales en alternance à la fois Les parents vivent et ils prennent donc soin de proportions égales.

    Réclamations alimentaires et pension alimentaire

    Si les parents vivent séparément, alors le parent est obligé de payer une pension alimentaire qui n’a pas été confiée aux soins principaux de l’enfant. C’est la personne dans le ménage de laquelle l’enfant ne vit pas. En droit autrichien, il existe un domaine réglementaire fixe sur le niveau actuel de la pension alimentaire pour enfants. Cela dépend des facteurs suivants :

    • Nombre d’enfants
    • Âge des enfants
    • y a-t-il des réclamations d’entretien de la part d’autres personnes ? (ex. ex-partenaire)
    • le payeur d’entretien est-il financièrement en mesure de payer la pension alimentaire ?

    Le montant prend un certain pourcentage du salaire du parent à charge et persiste jusqu’à ce que l’enfant soit en mesure de prendre soin de lui-même. La pension alimentaire peut être peut être réduite, par exemple, si le parent payeur participe plus que d’habitude à l’éducation des enfants.

    Calculatrice de

    Calculer les paiements de pension alimentaire pour les partenaires de divorce et les enfants avec notre simple calculatrice en ligne

    Cliquez ici !

    Le but d’un divorce réussi est un règlement satisfaisant du divorce. En savoir plus ici.

    Divorce info.at travaille avec des conseillers juridiques en droit de la famille dans ces lieux en Autriche

    ARTICLES LIÉS