Les avantages et les inconvénients d’acheter une maison ancienne en France

L’achat d’un bien immobilier est une étape importante dans la vie d’une personne et il est par conséquent important de prendre le temps pour faire les bons choix. Vous avez opté pour une acquisition dans l’ancien et vous aimerez avoir toutes les informations utiles avant de vous lancer.

Quel que soit votre choix, ancien ou neuf, il faut savoir que toute acquisition immobilière présente des avantages et des inconvénients. Dans cet article, on vous présente les avantages et les inconvénients de l’achat dans l’ancien afin de vous permettre d’investir en toute quiétude.

A lire aussi : Quel salaire net pour emprunter 200 000 euros ?

Quels sont les avantages d’une acquisition immobilière dans l’ancien

Une offre plus nombreuse sur le marché

L’offre de choix dans le neuf est plus large que pour l’achat dans le neuf, surtout dans les grandes métropoles où il est difficile de trouver des terrains propices à la construction.

Un logement à prix d’achat réduit

Les logements anciens sont en général 20 à 30 % moins chers que les neufs ayant à peu près la même superficie et les mêmes caractéristiques. Les biens anciens construits depuis plus de 5 ans sont exonérés de la TVA.

A lire en complément : Acheter pour louer ou revendre : quelle stratégie adopter ?

Un bien immobilier plus facile à revendre

En achetant une maison ancienne, vous allez sans doute effectuer des travaux de rénovation, toute chose qui aura le mérite de revaloriser votre bien immobilier ancien lors d’une future revente.

La disponibilité de plusieurs aides de l’État

Les avantages et les inconvénients d'acheter une maison ancienne en France

MaPrimeRénov, L’éco-prêt à taux zéro, le prêt épargne logement et le prêt d’accession sociale sont quelques-uns des aides que vous pouvez obtenir auprès de l’Etat pour l’acquisition d’une maison ancienne.

Quels sont les inconvénients de l’achat d’un logement dans l’ancien

Des frais de notaire élevés

Les frais de notaire pour l’achat d’une maison ancienne sont nettement plus élevés que pour ceux d’un logement neuf. Cela s’explique par le fait que lesdits frais comportent des droits de mutation qui sont de 5% contre 1% dans l’immobilier neuf. Au total, il faut prévoir entre 7 et  8 % du prix total de la vente contre 2 à 3 % dans le neuf.

Des dépenses d’entretien, d’amélioration et de rénovation plus importantes

Les maisons anciennes ont très souvent subi l’usure du temps et nécessitent par conséquent d’importantes opérations de rénovation et d’entretien pour s’arrimer aux nouvelles normes. Il s’agit notamment des chauffe-eaux, des systèmes de chauffage, des ascenseurs et bien d’autres.

Malheureusement, ces travaux vont avoir un coût qui va forcément se répercuter sur le prix de revient de la maison.

Des factures d’énergie plus importantes

Les nouvelles normes de construction en vigueur imposent aux logements neufs d’atteindre des niveaux élevés de performance énergétique. Ce qui n’est pas toujours le cas pour les maisons anciennes dont les systèmes énergétiques sont parfois obsolètes. Cela explique que ces maisons aient une plus grande consommation en énergie.

Une absence totale de garanties

Avant de vous lancer dans l’achat d’un bien immobilier ancien, vous devez savoir que si celui-ci est vieux d’au moins 10 ans, alors, il n’est plus couvert par une garantie décennale. Alors à moins de prouver clairement que le vendeur vous a caché l’existence de certaines malfaçons, les frais de rénovation seront à votre charge.

ARTICLES LIÉS