Comment savoir si on a un ver solitaire ?

La parasitose intestinale fait partie des petits maux quotidiens auxquels nous sommes le plus exposé. Le ver solitaire ou ténia est un parasite transmissible à l’homme par la viande de bovins ou de porcs, crue ou mal cuite. Plusieurs symptômes révèlent la présence de ce ver dans l’intestin.

C’est une infection la plupart du temps bénigne qui nécessite des traitements adéquats pour s’en débarrasser. Vous souhaitez savoir si vous avez un ver solitaire ? Découvrez ici l’ensemble des phénomènes caractéristiques de la présence d’un ver solitaire dans l’organisme.

Lire également : Quelle est la différence entre le CBD et le THC ?

Qu’est-ce qu’un ver solitaire ?

Avant de savoir si on a un ver solitaire, il est judicieux de connaître d’abord ce que c’est. De l’embranchement des vers plats ou plathelminthes, le ver solitaire est encore appelé ténia. Il a une forme rubanée, un corps blanc segmenté et peut atteindre 1,70 m de long. Deux principales espèces touchent les hommes : le ténia saginata et le ténia solium. Leurs hôtes intermédiaires respectifs sont les bœufs et les porcs.

L’infection appelée tæniasis est causée par la présence de vers solitaires dans le transit intestinal de l’homme. Cela est dû à l’ingestion d’aliments (viande bovine ou porcine infestée) peu ou mal cuits. Le déficit de cuisson laisse les vers vivants. Ingérés, ils se fixent aux parois de l’intestin du nouvel hôte, l’homme.

A voir aussi : Comment passer le concours d'ambulancier ?

Ils vivent de votre nourriture et peuvent se multiplier à l’intérieur de votre organisme durant de nombreuses années. Le ténia peut vivre dans l’organisme humain pendant 30 à 40 années s’ils n’est pas éliminé.

Quels sont les symptômes de la présence d’un ver solitaire dans l’organisme ?

La parasitose intestinale due au ténia reste une infection bénigne, mais le renouvellement de ses anneaux et sa longévité peuvent devenir dangereux pour votre bien-être général. De nombreux dysfonctionnements de votre organisme concourent à vous mettre la puce à l’oreille quant à la présence d’un ver solitaire.

Pour commencer, vous pouvez ressentir des troubles digestifs ou d’appétit. Chaque organisme à sa façon de réagir face à une agression. Il est possible que vous perdiez l’envie de manger. Dans les cas extrêmes, la perte d’appétit peut conduire à l’anorexie de la personne infectée.

savoir si on a un ver solitaire

Inversement, certaines personnes atteintes de tæniasis développent un appétit vorace. Elles peuvent devenir très vite insatiables. Faites donc attention aux pertes de poids rapides et aux fatigues anormales. Elles peuvent représenter de grands indices quant à la présence d’un ver solitaire dans votre organisme.

Vous pouvez également être sujet à des étourdissements, des nausées, des vomissements, des céphalées sévères ou encore des éruptions cutanées. Les douleurs ou crampes abdominales, la diarrhée aiguë et la présence d’anneaux blanchâtres sont d’autres manifestations de la présence du ver solitaire dans votre transit digestif.

Ces symptômes sont très faciles à remarquer. Prêtez attention à vos sensations pour savoir si vous avez un ver solitaire ou non. Il vous sera ensuite possible de prendre les mesures idoines pour vous faire traiter.

Comment se débarrasser du ver solitaire ?

Même si elle est bénigne, une infection au ver solitaire ne doit pas être traitée en automédication. Le recours à un spécialiste est vivement recommandé pour bénéficier d’une prise en charge appropriée. Lorsque vous remarquez des symptômes de la présence de ver solitaire, rendez-vous chez un professionnel.

Des examens parasitologiques de vos selles sont nécessaires pour détecter la présence du ténia dans le système digestif. Le médecin traitant les réalisera pour être assuré de la présence du ver avant tout traitement. Il vous prescrira également des vermifuges. Ce sont des médicaments antiparasitaires. Le niclosamide, le praziquantel, et l’ivermectine sont généralement les plus utilisés. Le praticien saura effectuer votre suivi afin que vous éliminiez complètement le ver.

En marge de la médecine moderne, des astuces naturelles existent également pour se débarrasser du ver solitaire. Les huiles essentielles et les plantes médicinales sont des solutions douces pour remédier à ce mal. Aussi, la consommation de l’ail a aussi un effet majeur sur les vers solitaires. Vous trouverez sur le net de nombreuses recettes pour éliminer le ténia.

Si les astuces sont nombreuses, elles ne sont pas toutes fiables. Prenez le temps de bien vous renseigner avant d’adopter l’une d’entre elle. N’hésitez également pas à demander conseil à un professionnel de la santé avant de commencer un traitement naturel contre le ver solitaire.

Peut-on éviter le ver solitaire ?

S’il est plutôt aisé à traiter, le ver solitaire peut également être évité. En adoptant de bonnes habitudes, vous ne serez pas contaminé par le ténia. Éloignez-vous pour commencer de la consommation de la viande de bœuf crue. Lorsque vous désirez manger du porc ou du bœuf, assurez-vous de toujours bien cuire la viande.

Laissez la viande cuire en profondeur pour que la chaleur élimine le ver solitaire. Lorsque vous souhaitez conserver de la viande, conditionnez-la bien. Gardez-la au froid pendant une dizaine de jours. Vous éviterez ainsi que votre aliment soit infecté et ne vous contamine à votre tour.

ARTICLES LIÉS