Le mystère du nuage noir qui fascine les scientifiques

La science est parcourue de mystères à résoudre et notre planète, notre univers, sont de véritables nids à interrogations. Plus nous avançons dans la science, plus les scientifiques ont de question et notre présence dans l’univers et l’espace ne font qu’apporter plus de matière à la science-fiction. Récemment, un nuage noir formé d’une mystérieuse ligne a été observé dans l’espace. Voici ce que nous savons.

Le nuage noir détecté par Hubble

Il y a plus de trente ans, l’Homme a fait décoller un satellite gigantesque dans l’espace. Son nom : Hubble, et c’est lui qui nous a récemment envoyé les images d’un mystérieux nuage qui oscille entre la matière noire et la poussière d’étoile. Ces images fantastiques sont dignes d’un film de science-fiction, mais sont bien réelles, et les conséquences de cette découverte le sont aussi !

A lire aussi : Découvrez le luxe des croisières Ponant à la dernière minute

Cette immense structure stellaire offre des dimensions que l’on pourrait comparer à notre Voie lactée ! Lorsque le télescope Hubble a envoyé les photos de cette formation de nuages dans l’espace, qui forme comme une cicatrice de matière et de lumière dans l’abysse spatial, la société scientifique s’est embrasée de théories.

Quelles sont les théories sur la formation de ce nuage ?

Contrairement au roman Le nuage noir, de Fred Hoyle, ce nuage-ci n’est pas en mouvement direct vers notre planète. Cependant, son existence fascine, car la présence de ce nuage noir dans l’espace et l’univers pose de nouvelles interrogations sur le monde et la formation de planète. Écartons-nous donc du roman de monsieur Hoyle et de son nuage noir pour nous concentrer sur les théories de notre nuage noir, qui lui est bien réel.

Lire également : Trouvez enfin votre voie professionnelle grâce à cet enseignement secondaire

C’est donc une formation gigantesque qui, selon les théories, serait formée de gaz, d’étoiles et de poussière d’étoiles déplacés par le passage d’un trou noir supermassif. Bien qu’excitante, cette théorie reste cependant une théorie et il va nous falloir mettre en lumière ce qu’il s’est réellement passé.

Pour le moment, l’explication la plus plausible quant à ce que ce nuage se base sur l’existence de galaxies plates. Dans notre univers, et depuis plusieurs années déjà, nous avons constaté la présence de galaxies composées de planète, d’étoile, de gaz et de matière noire qui se trouvent être étroites ou plates. Ces formations astrales seraient donc une explication possible de la présence de ce nuage de gaz détecté par Hubble.

Bien qu’il soit impossible d’être sûr à 100 % de ce dont il s’agit, la communauté scientifique salue cette découverte comme un nouvel élément de recherche sur l’univers.

Le mystère du nuage noir qui fascine les scientifiques

Science et fiction, la théorie du trou noir

Si les scientifiques plus terre à terre sur notre planète s’accordent à penser qu’il s’agit d’une galaxie étroite présente dans notre univers, les premières théories accordaient plus de crédits au côté chaotique de l’espace et des sciences.

Si ce nuage noir a été formé par la présence d’un trou noir supermassif, ce dernier pourrait être un élément de recherche extrêmement intéressant ! En effet, les trous noirs et la science sont des sujets particulièrement enclins aux débats et aux théories puisqu’il s’agit de corps cosmiques aux propriétés si étranges que la science frôle la fiction.

Imaginez un peu si, comme les premiers scientifiques l’ont estimé, notre nuage noir était en fait une trainée d’étoiles résultantes du passage d’un immense trou noir au travers d’un nuage de gaz. Ce genre d’événement induit donc que de gigantesques trous noirs peuvent se déplacer et que leur présence dans l’univers mène à la création de ces nuages. Toutefois, ces événements demandent une suite de circonstances trop étonnantes et exceptionnelles pour être une constante.

Il est d’ailleurs intéressant de savoir qu’Hubble a déjà capturé la présence de plus d’un trou noir, ce qui ne ferait qu’ajouter une découverte abyssale de plus à son tableau de chasse. Après tout, la théorie d’un trou noir supermassif qui laisse derrière lui une trainée d’étoiles comme un nuage noir à son passage serait pour le moins exotique.

ARTICLES LIÉS