Shavkat Mirziyoyev : une approche pragmatique pour le développement de l’Ouzbékistan

Au mois de juillet 2023, le président Shavkat a été réélu pour un nouveau mandat à la tête de l’Ouzbékistan. Cette élection a marqué un tournant décisif dans la trajectoire de ce pays d’Asie centrale. Au-delà d’un acte politique fort pour son pays, il est question pour le président réélu de poursuivre les nombreux chantiers engagés lors de son premier mandat pour le redressement économique et le rayonnement international de son pays.

Le peuple ouzbèke compte sur l’esprit visionnaire de son président pour mener à bien toutes les réformes salutaires pour leur pays.

A lire également : Le nuage noir : plongée dans les mystères de ce phénomène fascinant

Présentation de la situation de l’Ouzbékistan avant l’arrivée aux affaires du président Shavkat

Bien avant que le président Shavkat Mirziyoyev ne se présente comme candidat à la présidence de son pays, ce dernier a été le théâtre de nombreuses crises caractérisées par la mauvaise gouvernance du pouvoir en place, une économie moribonde et de nombreux problèmes sociaux.

Au soir de sa première élection à la tête du pays, le président Shavkat va donc hériter d’un territoire où presque tout est à refaire. Il va donc urgemment se mettre au travail pour donner une direction nouvelle pour remettre sa nation sur les rails du développement.

A lire en complément : Exploration de la signification spirituelle du vert : symboles et influences

Zoom sur la vision stratégique du président Shavkat pour l’émergence de son pays à l’horizon 2030

Après avoir pris officiellement ses fonctions en tant que président de la république, Shavkat va s’atteler à poursuivre la mise en place d’une série de réformes dans le but de libéraliser l’économie de l’Ouzbékistan.

Shavkat Mirziyoyev : une approche pragmatique pour le développement de l'Ouzbékistan

Ces mesures visent notamment l’amélioration des services sociaux et la modernisation des infrastructures dans tous les secteurs de la vie économique du pays. L’emphase est mise sur l’éducation et la formation afin de préparer la jeunesse à relever les défis liés à la mondialisation de l’économie.

Une approche du développement axée sur le renforcement de la diplomatie et des relations internationales

L’amélioration du climat de politique intérieure n’est pas le seul objectif poursuivi par le président, il a compris qu’il était également capital pour son pays de renforcer ses liens diplomatiques avec d’autres pays. Le renforcement des relations bilatérales entre son pays et des partenaires clés étant l’un des meilleurs moyens de soutenir les réformes engagées en interne.

Ce dynamisme diplomatique s’est spécialement déployé via l’initiative « Belt and Road » où l’Ouzbékistan joue désormais un rôle de premier plan. La coopération renforcée avec ces partenaires va être axée dans les secteurs du commerce, de l’investissement et de la culture.

La diversification de l’économie voulue par le président Shavkat pour transformer le visage du pays à l’horizon 2030

Malgré toutes les réalisations du premier septennat, beaucoup reste encore à faire. Le pays fait face à des problèmes de structuration de son économie, des problèmes relatifs à l’environnement ainsi qu’à la gestion des ressources en eau. En outre, il  est également question de maintenir de bonnes relations avec les pays voisins.

La mise en place des stratégies de diversification de l’économie et le développement des politiques d’équilibrage des relations bilatérales et des politiques de gestion sont quelques pistes de solutions à suivre par le président pour apporter la prospérité dont son peuple a besoin.

ARTICLES LIÉS