Quel régime de TVA choisir pour une SCI ?

Comme dans toute société, les partenaires d’une société immobilière civile font également face au choix du régime fiscal de leur entreprise. Cette décision a une incidence considérable sur l’imposition des revenus locatifs et des gains en capital obtenus par SCI en cas de vente d’un bien immobilier.

Créer un SCI en ligne

A découvrir également : Comment calculer les frais de notaire 2020 ?

IR ou IS, quels changements dans la pratique ? Est-il possible de changer ? Un SCI est-il soumis à la TVA ? Pour savoir vraiment ce qui vous serait bénéfique, ou avant de consulter un expert, découvrez les bases d’un système fiscal IBS.

SCI soumis à IR

Lorsque vous êtes dans le régime de l’APN, qui est le défaut, l’IBS n’est pas directement imposé à ses résultats. Qu’il y ait un profit ou un déficit, c’est chaque associé qui devra l’ajouter à sa déclaration de revenus proportionnellement à sa part d’actions. Nous parlons d’un une fiscalité transparente .

A lire en complément : Est-ce que le prix de l'immobilier va augmenter ?

Si vous optez pour la possession de microterres , le calcul du montant imposable est simplifié. Il suffit d’appliquer une subvention forfaitaire de 30 % sur le revenu brut. Attention, cela n’est possible que si le revenu est inférieur à 15.000 euros.

Sinon, c’est le vrai régime . Les dépenses et dépenses effectives (intérêts, assurances, investissements, travaux…) doivent être déduites.

En outre, le taux d’imposition sur les gains immobiliers est de 19%. Et si elle dépasse 50 000 euros, il y a une taxe supplémentaire. Veuillez noter que vous devrez également payer 15,5 % des retenues sociales.

Quelques détails du régime infrarouge

  • L’ un des premiers avantages de ce régime fiscal est la possibilité que les associés déduisent leur part du déficit du calcul de l’impôt sur le revenu de l’établissement fiscal. Cela a un limite de 10 700 euros.
  • Si le SCI apporte une valeur ajoutée, alors les associés ont droit à une allocation pour la période de participation, c’est-à-dire en fonction du nombre d’années pendant lesquelles la société possédait le bien avant la vente. Actuellement, pour une période de détention inférieure à 6 ans, le taux est égal à 0. Ensuite, au-delà de 22 ans, il y a une exemption.
  • La

  • comptabilisation d’une EEE soumise au Plan d’action national est simple. Il suffit de tenir les factures et de tenir un journal des revenus et des dépenses. Il n’y a pas non plus de bilan annuel à soumettre.

Créer un SCI en ligne

L’ option IS pour un SCI

associés d’une société civile immobilière peuvent décider de passer au régime fiscal des sociétés ou à l’IS. Par conséquent, il est essentiel de soumettre une demande à la taxe de service Les lors de la création du SCI particulier. Donc par conséquent, les bénéfices sont imposés au niveau de l’ICS. Toutefois, s’il y a un paiement de dividende, chaque membre sera imposé personnellement de sa part.

Une entreprise qui pratique le loyer meublé relève également du régime fiscal de l’IS. Cette activité est en fait considérée comme commerciale.

Quant aux prestations professionnelles, elles ne bénéficient d’aucune subvention. Ils s’ajoutent aux résultats de l’ICS et sont donc imposables.

Pour une entreprise qui a choisi l’option SI, le taux d’imposition normal est de 33,33 %. Il est réduit à 15% pour le bénéfice inférieur à 38,120€.

Principales caractéristiques de l’option IS

  • Les dépenses réelles, mais aussi la rémunération des gestionnaires, peuvent être déduites pour réduire les bénéfices, ce qui n’est pas possible dans le cas du régime d’impôt sur le revenu.
  • La responsabilité de chaque associé pour les dettes est proportionnelle à ses parts.
  • Le sujet SCI l’impôt sur les sociétés est tenu d’établir et de présenter un bilan annuel. Par conséquent, la comptabilité est beaucoup plus laborieuse.
  • La décision de prendre l’option relative à l’impôt sur les sociétés doit être mutée car elle est définitive. Ils ne pourront plus retourner au IR à moins dedissoudre la société et d’en créer une nouvelle.

Le SCI et le système de TVA

En principe, un SCI n’est pas soumis à la TVA . Ça veut dire qu’elle ne le facture pas, pas plus qu’elle ne peut le récupérer. Veuillez noter que cette taxe fait partie de la dépense non déductible dans le cas d’un IBS au régime d’impôt sur le revenu.

Il existe cependant des paramètres différents :

  • Un SCI qui propose une location meublée, une location de parking ou un bâtiment à usage professionnel, est automatiquement soumis à la TVA.
  • Si l’entreprise est propriétaire d’un immeuble à usage de bureau, industriel ou commercial qui se trouve à bail nu, alors vous pouvez opter pour la responsabilité de la TVA.

L’ option TVA devient particulièrement attrayante lorsque le SCI a des dépenses importantes telles que des rénovations lourdes, ou lorsqu’il acquiert un nouveau bâtiment.

Procédures pour l’option TVA

Pour choisir cette option, il est essentiel d’envoyer une lettre au centre fiscal dont dépend le SCI. En outre, il est nécessaire de spécifier la propriété sur laquelle la couverture sera appliquée . Plus clairement, seuls les bâtiments spécifiés dans le retour en bénéficieront. Cette procédure devrait être effectuée au plus tard 15 jours après le début de la taxation de la TVA. Cela entrera en vigueur dès le mois suivant.

Veuillez noter que l’option TVA dans le cadre d’un SCI est valable 10 ans et est renouvelable.

Obligations d’un SCI assujetti à la TVA

  • Si la société est soumis au régime réel simplifié, une déclaration mensuelle ou trimestrielle doit être faite et le paiement (pour un montant de TVA dû inférieur à 4 000€).
  • Si elle est vraiment simplifiée, il sera nécessaire de produire une déclaration annuelle et de verser des versements semestriels.
  • SCI peut facturer la TVA à ses locataires, à l’exception de ceux qui ne sont pas soumis à cette taxe, tels que les sociétés sans TVA de base ou les micro-entreprises. Le cas échéant, le bail doit contenir une clause à cet effet.

Créer un SCI en ligne

ARTICLES LIÉS